Sélectionnez votre langue

Pierrot lunaire - Arnold Schönberg

Jessica Martin Maresco
Ensemble Op.Cit
Guillaume Bourgogne

KLA143back_low
Description du produit

Pierrot lunaire
Adaptation française de Guillaume Bourgogne


Lorsqu’il écrivit le cycle qui allait changer le cours de la musique du vingtième siècle, Arnold Schönberg avait souhaité que les 21 mélodrames d’après le célèbre recueil de poèmes d’Albert Giraud soient « parlés-chantés » dans la langue du pays où ils étaient représentés, fidèle en cela à la toute jeune tradition du cabaret berlinois... Ce faisant, il n'avait peut-être pas mesuré les problèmes que l'exercice allait poser. Le destin des vers d'Albert Giraud est indéfectiblement lié à la traduction très libre qu'Otto Erich Hartleben en a faite. C'est d'ailleurs dans cette version qu'ils ont été le plus mis en musique. Dépouillés de leurs rimes et de la métrique d’origine, c'est tout compte fait d'une autre œuvre poétique qu'il s'agit. Quand Darius Milhaud présente à Schönberg une version française récitée par Marya Freund en 1922, le compositeur, déçu, ira jusqu'à affirmer qu'il n'avait pas reconnu son œuvre !

 

L'adaptation française avait été faite par Jacques Benoist-Méchin. Lorsqu'on lit aujourd'hui la version de Benoist-Méchin, on peine à imaginer à quel point la prosodie de la musique composée par Schönberg avait pu être respectée tant la métrique et l’accentuation diffèrent du modèle allemand. Face à ce constat, un nouveau travail de traduction s’imposait. Il s’agissait de s’efforcer d'être fidèle autant à la prosodie de Schönberg qu’à la signification de la version Hartleben, et de chercher à donner au texte français l’expressivité et le rythme propres à l’emphase qui était de mise dans les cabarets et les théâtres de 1900.

Guillaume Bourgogne

Ils en parlent... -> Musique classique & Co

 

1-21 Pierrot lunaire op. 21
Pour voix parlée, piano, flûte (et piccolo), clarinette (et clarinette basse), violon (et alto) et violoncelle
Version française de Guillaume Bourgogne d’après la traduction allemande de Otto Erich Hartleben.

22-42 Pierrot lunaire op. 21
Partie instrumentale

 

    Jessica Martin Maresco - voix

    Ensemble Op.Cit
    Sabine Tavenard - flûte et piccolo
    Christian Laborie - clarinette et clarinette basse
    Claudine Simon - piano
    Albane Genat - violon et alto
    Nicolas Cerveau - violoncelle

    Guillaume Bourgogne - direction

 

Retrouvez cet album partout !

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

En cliquant sur "Valider", j’accepte les Conditions Générales d’Utilisation et la Charte des données personnelles et des cookies.

Mesure d"'"audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités "!"

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.