Klarthe
Follow via facebook Follow via twitter Follow via youtube Follow via dailymotion

Sonata a quattro - Nicolas Bacri

E-mail

Opus 142 pour quatuor de clarinettes

Prix:
21,10 €
mode d'édition :

Description du produit

Né le 23 novembre 1961 à Paris, Nicolas Bacri, après avoir été formé par Françoise Gangloff-Levéchin, Christian Manen et Louis Saguer reçoit l'enseignement au CNSMD de Paris de Serge Nigg et Michel Philippot (composition), Claude Ballif (analyse musicale) et Marius Constant (orchestration). En 1983, il obtient au sein de cette institution un premier prix de composition musicale avec les félicitations du jury. De 1983 à 1985, il est pensionnaire de l'Académie de France à Rome Villa Médicis. Avant de revenir progressivement au sentiment tonal (plus qu'à la tonalité proprement dite) il a, comme beaucoup, pratiqué la musique atonale dans les années 1980(opp. 1 à 20). Le lyrisme de ses œuvres récentes n'exclut pas une attention portée à la logique formelle qui a toujours caractérisé sa musique depuis ses débuts.

 

Entre 1987 et 1991, Nicolas Bacri occupe le poste de délégué artistique du service de la musique de chambre à Radio France et programme soixante-dix concerts par an (de la musique ancienne jusqu'aux créations) dont la toute première intégrale en France des quinze quatuors à cordes de Chostakovitch (saison 1989-90) avec le Manhattan String Quartet (comme symbole de la fin de l'URSS). Sous son impulsion, Radio-France aura également été la première institution française à programmer la musique des principaux compositeurs internés dans le camp de Terezin pendant la seconde guerre mondiale (Pavel Haas, Gideon Klein, Hans Krasa et Viktor Ullmann) lors des émissions en direct sur France-Musique, "Les mardis de la musique de chambre".

 

Il enseigne la composition au CRR (Conservatoire à Rayonnement Régional, directeur : Xavier Delette) de Paris depuis octobre 2017.

 

Dans son livre Notes étrangères, Nicolas Bacri déclare : « Ma musique n'est pas néo-classique, elle est classique, car elle retient du classicisme ce qu'il a d'intemporel : la rigueur de l'expression. Ma musique n'est pas néo-romantique, elle est romantique, car elle retient du romantisme ce qu'il a d'intemporel : la densité de l'expression. Ma musique est moderne car elle retient du modernisme ce qu'il a d'intemporel : l'élargissement du champ de l'expression. Ma musique est post-moderne car elle retient du post-modernisme ce qu'il a d'intemporel : le mélange des techniques d'expression. »

 

La musique de N. Bacri a fait l'objet de commandes importantes dans tous les domaines musicaux : opéra, symphonique, concertant, vocal, choral et musique de chambre.

 

 

La Sonata a quattro a été enregistrée par le Quatuor Vendôme.

Sonata a quattro / Nicolas Bacri

 

Durée : 6'30

 

Nomenclature : 2 clarinettes sib, une clarinette en la, une clarinette basse

Conducteur et parties séparées


Recherche (Editions)

Harmonia Mundi Distribution

 Retrouvez nos disques sur...

 

 

 

 

 

 

Panier

 x 
Panier Vide

Connexion