Klarthe
Follow via facebook Follow via twitter Follow via youtube Follow via dailymotion

Rappels - Florent Motsch

E-mail

Pour accordéon

Prix:
12,66 €
mode d'édition :

Description du produit

Cette œuvre pour accordéon seul a été créée à l’Opéra de Lille le 15 octobre 2014 par Vincent Lhermet dans le cadre du 250ème anniversaire de la mort de Jean-Philippe Rameau. Elle s’inspire librement d’une pièce pour clavecin, Le rappel des Oiseaux. Au début, un fragment y est exposé dont la tessiture a été dilatée. Ce fragment réapparaîtra à la fin de l’œuvre, dans une présentation se rapprochant de plus en plus de l’original.

 

La note-pôle de cette œuvre est le Mi, autour duquel s’organise la trame harmonique (évoquant ainsi mi mineur, tonalité principale de la partition de Rameau). Dans la partie centrale, la note-pôle évolue vers le Sol (lointaine réminiscence de Sol Majeur, tonalité relative utilisée par Rameau). Enfin, elle retourne vers la note Mi (suivant ainsi le parcours tonal de l’œuvre originale). La trame harmonique s’élabore autour d’échelles mélodiques, ayant un ambitus de quinte et superposées l’une sur l’autre (en une sorte de « cycle des quintes », cher à Rameau). L’ornementation s’inspire ici également de celle exploitée par Rameau.

 

L’idée principale de cette pièce est celle d’une progression des tempi et des nuances. La pièce part d’un tempo modéré, pour accélérer de plus en plus et atteindre peu à peu un tempo deux fois plus rapide. La dernière section tend à retrouver le caractère modéré du début, en une sorte de dernier rappel. Concernant les nuances, on retrouve cette même évolution : la pièce débute pianissimo et aboutit progressivement à fortissimo, point culminant de l’œuvre. On retrouvera, à la fin, les couleurs et les nuances du début. Cette progression s’accompagne d’une évolution parallèle des registres. Au début de l’œuvre, des registres extrêmes sont utilisés, ceux-ci vont se resserrer peu à peu, puis aboutir à une descente très progressive, présentant ainsi tout le spectre sonore de l’instrument.

 

Enfin, cette pièce est une succession de sections développant chacune un caractère particulier et contrasté : dolce e lontano, legato e cantabile, rubato e flessibile, regolare e continuo, leggero e vivo, intenso e sostenuto, dolce e lontano.

 

Florent Motsch

 

Durée : 6'30

 

Nomenclature : Accordéon seul


Recherche (Editions)

Harmonia Mundi Distribution

 Retrouvez nos disques sur...

 

 

 

 

 

Panier

 x 
Panier Vide

Connexion